Lorsqu’on gère soi-même un EHPAD (“Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes”), c’est le plus souvent la prise en charge des patients qui est prioritaire. D’où l’importance de miser sur le côté humain. On pourrait alors penser que ce n’est pas compatible avec les nouvelles technologies et notamment les solutions logicielles qui permettent une gestion entièrement informatisée. Nous allons voir dans cet article que la question est en réalité bien plus complexe qu’on ne le pense et qu’il y a aussi des avantages évidents à recourir à l’informatique.

Sommaire

Les avantages des solutions logicielles dans les EHPAD

On commence donc par le positif en nous basant sur la solution de Teranga Software (voir le site Web) pour les besoins de l’article. Premièrement, ce type de solution permet une gestion administrative bien plus efficace puisqu’il devient possible d’automatiser une multitude de tâches. Nous pensons notamment à la gestion des dossiers des résidents, la planification des soins et bien sûr la comptabilité. Si vous faites actuellement votre comptabilité à la main, vous devez savoir que c’est très chronophage.

De plus, avec une solution logicielle performante, on peut suivre en temps réel l’état de santé des résidents et d’assurer une meilleure coordination des soins entre les différents professionnels de santé. Pour un suivi médical personnalisé plus humain, c’est donc une bonne chose. Enfin, la communication au sein de l’établissement s’en retrouve aussi amélioré puisque les soignants peuvent échanger à distance, sans oublier bien sûr la communication avec la famille.

Un outil de modernisation réellement nécessaire ?

La modernisation des EHPAD à travers les solutions logicielles semble inévitable aujourd’hui. S’il existe encore certains établissements refusant d’utiliser la technologie, il faut reconnaître que, bien utilisée, elle peut apporter beaucoup. Et lorsqu’on prend en plus en compte l’augmentation des attentes des familles en termes de qualité de soins et de transparence, il semble difficile de revenir en arrière.

Autre aspect que nous n’avons pas encore évoqué : l’analyse des données et le reporting. Loin d’être un gadget, cela aide à évaluer la qualité des soins et à planifier des améliorations. Dans un contexte de population vieillissante (on estime à approximativement 22% la proportion de Français ayant 65 ans ou plus d’ici 2025), ces outils sont pour nous une aide précieuse afin d’améliorer la productivité sans que la qualité des soins en pâtisse.

Les défis et limites des solutions logicielles

Afin d’être objectif, il nous semble aussi nécessaire de mentionner les limites de l’informatique utilisée massivement dans les lieux où on gère des personnes humaines. D’une part, les questions de confidentialité et de sécurité des données des résidents sont primordiales. En cas de fuite, les conséquences pourraient en effet être dramatiques avec potentiellement des secrets médicaux se retrouvant dans la nature. C’est le principal risque selon nous, d’où l’importance d’opter pour un logiciel certifié qui répond à des normes de sécurité strictes.

Par ailleurs, la formation du personnel (aussi bien administratif que soignant) est essentielle pour garantir une utilisation efficace de ces outils. Ce qui implique un investissement en temps et en ressources que l’on ne dispose pas toujours. Toutefois, comme les logiciels tendent à gagner en simplicité d’utilisation, cela ne devrait plus être un souci dans un avenir proche.