Dans la dynamique de permettre à l’homme de vivre des expériences virtuelles en mode réalité, il s’est trouvé des gens pour concevoir les casques de réalité virtuelle. Cet appareil permet à la personne qui le porte d’être plongée dans l’univers d’un film hors du commun qu’elle visionne tout en ayant l’impression qu’elle est dans un monde réel. Aujourd’hui, il existe plusieurs catégories de casques de réalité virtuelle avec à l’origine un embarras de choix concret. Pour répondre donc à cette problématique, nous avons jugé bon de mettre à votre disposition certains critères et atouts pour vous faciliter désormais le choix de ces technologies.

Les principaux casques de réalité virtuelle et leurs différentes catégories

Encore appelés les RV, les casques de réalité virtuelle sont des dispositifs de puissantes performances destinés à des expériences et des perceptions plus étonnantes, plus frétillantes et plus réelles. Ils sont dotés d’une efficacité assez rare pour observer des images et des vidéos, pour jouer des jeux et plus encore pour se détendre. Et lorsqu’on se réfère aux innombrables caractéristiques des casques de réalité virtuelle, on comprend très vite que ces derniers sont au sommet des technologies émergentes. Ils deviennent ainsi un véritable centre d’intérêt du public et mobilisent l’attention de la plupart des promoteurs de la scène Tech. Disons que c’est la tendance actuelle en matière de réalité virtuelle qui suscite de la curiosité.

Les leaders du secteur technologique tels que Microsoft, Google, Facebook, Samsung n’hésitent pas à investir des milliards de dollars dans le domaine des VR, surtout lorsqu’il s’agit des Start-Ups associées à la réalité virtuelle.

Dans tous les cas, les principaux modèles de casques de réalité virtuelle sont les suivants !

  • Le HTC Vive : Il est apparemment le plus accompli. Il est le meilleur, parlant du Tracking. Mais, il est également plus coûteux.
  • L’Oculus Rift :  Nous pouvons l’appeler le modèle précurseur. Désormais doté des manettes Touch, son accessibilité en matière d’utilisation est incroyablement enfantine.
  • La PlayStation de réalité virtuelle : Il est important de savoir qu’elle ne marche qu’avec la PS4 de Sony. Son montage et sa connectique sont tellement complexes.

Il est à noter que les casques de réalité virtuelle mobiles s’incorporent aux Smartphones, ce qui fait d’eux les casques les moins coûteux, les plus ordinaires et, dans une moindre mesure, les plus légers en termes d’installation. Mais, ils sont aussi moins qualitatifs. Nous pouvons à titre d’exemple citer « Google Cardboard », « Google Daydream View » ou encore le plus récent « Samsung Gear VR ».

Nous pouvons prendre également en compte le dernier joyau de Microsoft, le casque HoloLens. Il est souvent dit de réalité accrue. Cependant, quel que soit le casque de réalité virtuelle, retenez que chacun d’eux appartient forcément à l’une des catégories de casque de réalité virtuelle suivantes.

  • Les casques de réalité virtuelle pour PC : Ils sont aussi connus sous le nom de casques VR de bureau.
  • Les casques VR indépendants ou autonomes : Vous pouvez les identifier par l’appellation casques VR « Tout-en-un ».
  • Les casques de réalité virtuelle affectés aux Smartphones : Ils sont connus sous l’appellation casques VR mobiles.

Ce qu’il convient aussi de souligner avec deux traits est qu’il existe des points communs à ces différents types de casques de réalité virtuelle. De la même manière, il n’est pas impossible de démontrer que chacun de ces types de casques VR est spécifiquement identifiable à travers des caractéristiques particulières. Vous devez alors maîtriser au bout des doigts ces critères pour vous assurer de faire un choix facile et meilleur d’un casque VR.

Les critères communs à ces catégories de casques VR

Nous le mentionnerons encore et encore ! Pour mieux choisir un casque de réalité virtuelle, vous êtes tenus de maîtriser au bout des doigts certaines caractéristiques tant générales que spécifiques.

Pour bien choisir votre casque de réalité virtuelle, vous devez faire extrêmement attention à ces trois points : l’immersion, le confort et le contenu.

L’ordre d’importance de ces différents traits distinctifs est fonction des goûts, besoins et exigences de chaque consommateur.

L’immersion des casques VR

Attendez simplement par immersion la sensation d’être présent dans un cadre virtuel. En d’autres termes, elle peut être comprise comme le niveau jusqu’auquel le cerveau de l’homme peut être manipulé ou trompé. Disons que l’immersion vous fait vivre l’irréel comme une réalité. Plus la pratique de casque de réalité virtuelle est plus immersive, plus l’utilisateur sent, se croit ou s’aperçoit dans ce cadre numérique. Mais, plusieurs facteurs peuvent interagir sur l’immersion.

  • Le suivi ou le Tracking 

Il est relatif aux capteurs extérieurs qui ont pour fonction le suivi précis de position (Outside in) dans un espace circonscrit (room scale).  Le « tracking » est le suivi avec exactitude de la position de l’utilisateur de casque VR. La qualité de l’immersion en mode réalité virtuelle dépend de la précision du suivi. Le moindre décalage entre la position du porteur de casque VR au sein d’un cadre réel et sa position dans un cadre virtuel peut rendre assez désagréable une expérience de réalité virtuelle. Par ailleurs, le suivi peut être externe (Outside in) ou interne (Inside-out).

Lorsqu’il s’agit d’Outside in tracking, ce sont les capteurs extérieurs qui sont utilisés pour le suivi de position de l’utilisateur dans un environnement bien délimité appelé « room scale ». Dans le cas de room scale intégral, il est plus convenable de procéder à l’installation de plus de deux (2) capteurs pour écarter des risques d’occlusion ou d’obstruction. Mais, lorsqu’il s’agit d’inside-out tracking, le dispositif de réalité virtuelle, qu’il soit assisté ou non de marqueurs, se sert de ses propres capteurs ou caméras frontales incorporées pour repérer sa position. Généralement, cette forme de tracking est plus faible et moins exacte que celle de suivi externe.

Aussi, existe-t-il d’autres formes de suivi en dehors du tracking, à savoir :

Le Hand tracking qui permet de suivre le mouvement des mains lorsque nous sommes dans le cas des casques de réalité virtuelle associés aux PC de gamme supérieure. C’est dire donc qu’une importante partie de ces types de casques offre la possibilité d’observer la position des mains du porteur du casque. Cela est rendu possible au moyen des leviers spécifiques ou d’une technique de détection via capteurs très évolués, à l’instar de « Leap Motion ». De ce fait, le porteur de casque VR peut interférer de façon beaucoup plus libre, plus émotive et plus précise.

Eye tracking qui, grâce à un élément à l’intérieur d’un casque, permet d’identifier et de suivre la vue de l’utilisateur. En ce moment, les casques VR qui proposent cette fonctionnalité sont très rares puisque le système est encore complexe.

  • Le niveau de liberté 

Il s’agit ici du nombre de mouvements qu’un utilisateur peut effectuer. Pour ce qui concerne les réalités virtuelles, les visiocasques proposent entre 3DoF et 6DoF.

  • Le champ de vision

Encore appelé FOV (Field of View), il faut dire que plus il est large, plus l’immersivité est améliorée. Chez les humains (avec roulement des yeux), il est estimé à 220 degrés maximum. Mais, les casques VR existants n’offrent pas plus de 100 degrés de l’espace de vision.

  • Les manettes

L’usage de bons leviers de contrôle peut vous garantir une nette amélioration de la pratique de la réalité virtuelle, en particulier pour les jeux. Donc, les amateurs des jeux qui veulent s’essayer en réalité virtuelle doivent évidemment tenir compte de ce facteur.

  • L’audio 

A l’image d’une salle cinématographique, la sonorisation est primordiale pour les immersions en réalité virtuelle. La majorité des casques VR est équipée des haut-parleurs et écouteurs incorporés. En outre, lorsque ces dispositifs sont dotés de microphones incorporés, cela facilite l’intercommunication entre les utilisateurs et même une activation de la commande vocale.

Le confort de casque VR

Ce facteur est capital pour une excellente expérience en réalité virtuelle. En effet, un appareil lourd ou parfois très lourd et déséquilibré est simplement inconfortable pour la qualité de la réalité virtuelle. Dans tous les cas, le confort d’un casque VR doit permettre de le porter pendant une durée d’au moins 1 heure ou 2. Et pour cela, vous devez vous assurer :

  • du poids et de l’ajustement ;
  • de ses matériaux de fabrication ;
  • de son système de refroidissement ;
  • de sa cinétose ou encore sa cybercinétose.

Le contenu des casques VR

Les programmes de contenu disponibles aujourd’hui sont Windows Mixed Reality, OSVR et Stream VR. Et l’ensemble des casques VR de PC sont associables à l’un ou plusieurs de ces programmes.

Les critères spécifiques des casques de réalité virtuelle

Outre les critères généraux et communs, il existe des critères qui particularisent chaque casque de réalité virtuelle. Nous pouvons retenir incontestablement :

  • Le type de casque VR : Vous devez effectuer vos choix en tenant compte de la qualité du modèle et pourquoi pas de la marque ;
  • La correction : Vous devez savoir que le casque de réalité virtuelle a une fonction de correction des problèmes oculaires ou de vue (optiques) et en tenir compte pour faire un choix judicieux ;
  • Les réglages optiques : Ici, nous vous recommandons de vérifier si votre casque VR est doté du système de réglages optiques sans lequel la correction de vision est impossible.
  • La compatibilité : Les casques VR sont des outils que vous pouvez relier à d’autres appareils. Il devient capital de s’assurer que votre casque de choix est associable à plusieurs autres périphériques avant de l’acheter ;
  • Les options ou les fonctionnalités : Est-ce que les options du casque VR vous offrent une facilité d’utilisation ? Voilà la question dont la réponse positive devrait guider votre choix.
  • La réactivité : Elle est l’une des caractéristiques majeures des casques VR. Elle facilite le confort, la rapidité et l’efficacité des affichages ainsi que la détection rapide des mouvements du porteur de casque.

Autres critères déterminants dans la sélection d’un casque de réalité virtuelle

Il s’agit ici des conseils de certains experts du monde des casques de réalité virtuelle. Ces conseils prennent beaucoup plus en compte le caractère général de ces instruments.

Pour Guillaume, il apparait indispensable d’opérer des options de casque VR en fonction de l’usage que vous voulez en faire. Il nous revient fréquemment de constater que les acheteurs nous interrogent sur le bon choix parmi « Oculus Rift » et « HTC Vive ». Nous leur disons qu’en réalité, qu’aucun de ces casques n’a plus de qualité que l’autre. Chacun est unique en son genre de par ses traits distinctifs (particularités) et son utilisation dans tel ou tel cas. Ensuite importent la densité du contenu proposé et le portefeuille de l’acheteur.

Selon Hadrien, c’est le budget qui a une place importante dans la prise de décision finale avant d’ajouter que le temps à passer en réalité virtuelle et l’usage à en faire devraient orienter vos choix. Pendant que les utilisateurs d’occasion choisiraient certainement un casque VR mobile ou autonome, les utilisateurs plus techniques et les gamers opteraient pour les casques exigeant une mise en place dédiée telle que :

  • HTC Vive ;
  • Oculus Rift ;
  • Microsoft MR ;
  • PSVR.

Quant à Antoine, le critère le plus indispensable est celui relatif à l’installation (mise en place) du casque de réalité virtuelle en évènement. La facilité d’installation et la résistance d’un casque VR doivent être de mise dans les choix. C’est d’ailleurs cette raison qui le fait penser à « Oculus Rift » dont la qualité, le prix, la puissance et le poids sont de nature à couper le souffle.

Quel est le casque de réalité virtuelle qui se démarque ?

Ici, la plupart des experts s’accordent à reconnaitre les casques VR autonomes comme la tendance à l’avenir des casques VR. Pour eux, ce type de casque deviendra inévitablement la référence en termes de réalité virtuelle mobile. Au regard de sa qualité d’immersion, de sa facilité d’usage et d’installation ainsi que l’accessibilité de son prix, il devra combler les attentes aussi bien des professionnels que des utilisateurs occasionnels.

En revanche, les points de vue sont divergents par rapport aux marques des casques VR. Pour les uns, Oculus est déjà en avance sur la compétitivité et deviendra sans doute la référence sur le marché mondial. Avec « Facebook », cette marque a une force d’innovation et de financement de niveau supérieur capable de satisfaire son ambition de démocratiser la réalité virtuelle grâce à la mise au point de « l’Oculus Go ». Pour les autres, à part le PSVR qui demeure un casque destiné au cadre familial, « HTC Vive » et « Oculus » sont des leaders en réalité virtuelle.

Pour d’autres encore, tous les casques VR ont des points forts et des points faibles. Seulement, quelques casques tirent leur épingle du jeu. Le « PSVR » se démarque par sa compatibilité et son confort, les « casques VR Microsoft » sont moins encombrants et n’ont pas forcément besoin de capteurs extérieurs, « l’Oculus Rift » offre une utilisation plus simple tandis que « HTC Vive » offre une large liberté de position qui requiert la fixation des caméras dans n’importe quelle direction.

Les différents secteurs d’application de la réalité

Il faut dire que les jeux et les domaines de divertissement sont les domaines phares et les plus habituels de l’expérience en réalité virtuelle. Mais, il en existe d’autres qui profitent de cette technologie. Il s’agit entre autres:

  • de l’éducation et la formation ;
  • de la médecine ou des soins de santé ;
  • des arts et du tourisme ;
  • du marketing et de la vente ;
  • de l’aérospatial ;
  • des sciences sociales et psychologiques ;
  • de l’ingénierie ;
  • L’affichage dynamique en entreprise.

Les atouts des casques de réalité virtuelle

Nous devons admettre que les casques de réalité virtuelle ne sont pas exempts des inconvénients. Mais, ces casques VR offrent aussi et surtout de nombreux avantages qui forcent l’admiration. Nous pouvons prendre en considération les atouts suivants !

L’immersion totale

L’usage des casques VR vous plonge entièrement au cœur d’une expérience technologique qui réduit vos potentielles distractions et vous rend par conséquent plus attentif à l’information que vous souhaitez faire passer.

L’effet des émotions

Ce qui vous saisit le plus lorsque vous êtes en expérience virtuelle est sans doute la puissance des sentiments émotifs. L’émerveillement que vous ressentez devant les situations est si ahurissant et si inédit que vous avez envie de réitérer l’expérience.

La mémorisation durable

A maintes reprises, il a été démontré que les émotions de forte intensité contribuent profondément à la mémorisation exceptionnelle des informations. En effet, nos cerveaux ont plus de facilité à retenir des évènements par rapport aux lieux où ils se sont déroulés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here