Vous avez besoin d‘un site web personnalisé, juste pour vos besoins et vous désirez en savoir plus sur les différentes options qui s’offrent à vous. WordPress est sans ambages votre meilleur choix. Il vous facilite la vie avec ses nombreuses facettes et ses différentes offres. Il s’adapte à vos spécificités, à votre rythme de travail, à vous. Ce programme est conçu pour servir de canevas pour la création de votre site web. Ce n’est pas une méthode express pour un site WordPress, c’est jute un parmi tant d’autres procédés que l’on met à votre disposition pour vous faciliter la tâche.

Pourquoi choisir WordPress ?

Si vous avez envie de tout savoir pour vous lancer dans la création d’un site web, alors vous êtes au bon endroit. Vous devez savoir avant de commencer que le meilleur moyen d’administrer un blog sans souci est bien l’emploi d’un éditeur web en ligne. Mais des fois, cela ne vous simplifie pas la vie. Vous êtes obligé de vous en référer à lui pour n’importe quel problème lié à votre blog. WordPress vous offre un espace sans limites où vous pourrez vous mettre en lien avec plusieurs personnes et leur offrir ce que vous voulez selon vos objectifs.

La plupart du temps, il vous est obligatoire de vous référer à l’administrateur n° 2 de votre site qu’est l’éditeur en ligne. WordPress vous laisse le monopole de changer à n’importe quel moment votre mot de passe pour une plus grande sécurité et une manipulation aisée de votre site. La création de votre site est gratuite. Les frais d’hébergements vous sont quand même facturés de même que les modèles premium. Grâce à WordPress, vous avez un vaste réseau.

WordPress est simplement un système de gestion de contenu révolutionnaire.

Création d’un site web WordPress

Pour créer un site WordPress pour de vrai, la nécessité est établie que vous devez vous en remettre en partie à votre portefeuille, ne serait-ce que superficiellement. L’hébergement n’est pas gratuit. Or sans l’hébergement, vous n’avez pas de site. A part l’hébergement du site, il vous revient de définir l’organisation dans les moindres recoins de votre site. Tout est une question de goût et de cible. Puis, il va falloir imposer votre marque pour qu’on vous reconnaisse et qu’on s’intéresse à vos services et à vos sujets. C’est à cet endroit que peut intervenir le marketing sensoriel. La création du site est une succession d’étapes.

Hébergement du site

Il existe plusieurs modèles de sites d’hébergement. Vous en trouverez qui voudront vous accueillir gratuitement. Cela ne dépend que de la place que la sécurité de votre site occupe en tant que priorité dans la liste de vos priorités. Puisqu’avoir un blog par expérimentation est possible, mais en créer un pour travailler et faire progresser les choses dans son domaine, c’est une tout autre réalité. Vous devez prendre conscience du fait que lorsque c’est gratuit la valeur qu’on y attache est souvent moindre. Si vous voulez la qualité, ne serrez pas votre poche. Il est vrai que vous devez considérer votre budget, mais cela ne doit pas vous empêcher de faire les sacrifices requis pour obtenir un site digne du nom.

La plupart du temps, les hébergeurs gratuits laissent des liens qui vous mènent ailleurs et ne garantissent pas la sécurité de vos données. Dans le contexte actuel de piratage à haute dose, votre premier objectif doit être la vérification de la crédibilité de votre hébergeur. L’hébergement de votre site vous donne accès à la création. Il n’y a qu’en remplissant valablement cette condition que vous pourrez démarrer le processus de création. Cela peut se faire en ligne. Les hébergements varient en fonction des promoteurs. Cela dépend de ce que vous avez comme pouvoir d’achat. Le rapport qualité-prix est à privilégier dans ces conditions.

Paiement du domaine du site

Dès les débuts, il vous sera exigé une certaine privatisation d’un domaine donnée pour en faire l’espace virtuel de votre site, autrement dit votre terrain. Pour que tout soit clair à ce niveau, le nom du domaine se doit d’être en conformité avec les différentes activités que vous menez. Choisissez ce qui pourrait impacter plus facilement les visiteurs de votre site. Il n’est pas dans votre intérêt de prendre des noms trop longs ou trop compliqués. Après réservation du domaine, vous pourrez être certain d’en être propriétaire. Pour le nom choisissez entre .com, .org, .net, etc.

Installation de WordPress

À ce stade, vous allez d’abord passer au téléchargement du logiciel.

Téléchargement de WordPress

Il vous faut juste visiter la page de WordPress et choisir l’option téléchargement pour le logiciel. Dès que vous aurez le logiciel en vue, cliquez sur l’onglet de téléchargement et patientez un peu. Après un court instant (cela dépend de la qualité de votre connexion) vous aurez le setup du logiciel. Le passe vous est offert pour aller maintenant à l’installation du logiciel.

Installation proprement de WordPress

Dès que vous aurez lancé le processus en allant sur le site web, il vous sera affiché une page avec en bas une barre sur laquelle il est inscrit : « créer un fichier de configuration ». Il va falloir cliquer dessus et vous attendre à ce qu’une autre page lui succède. Sur la nouvelle, il y a des informations qui vous seront utiles pour savoir où vous allez et en quoi consiste le geste que vous allez poser par la suite. Juste en bas de cette page se trouve une petite barre avec l’inscription « c’est parti ». À l’instant où vous cliquez dessus le processus est lancé.

Apprêt de la base de données

Vous êtes censé y mettre toutes les informations fiables sur votre structure et sur vous. Chaque maison d’hébergement a sa manière de collecter ses données. Cela suppose que suivant la maison d’hébergement que vous aurez choisie, vous aurez plus de complications sur la page avec certains composants ou non. L’essentiel à votre niveau est de remplir les cases vides pour permettre à votre hébergeur de vous identifier. La base de toute relation d’affaires étant la confiance, il est préférable que les informations données à ce niveau soient justes et véridiques. Ce sont les données qui vont permettre de vous suivre et de suivre votre site. Prioritairement, certaines informations ne manquent jamais. Vous allez voir les cases suivantes :

  • Nom de la base de données. Cela correspond au nom de la base de données dans le système. C’est parfois possible de régler cela manuellement. Alors, référez-vous à ce que vous avez mis comme nom lorsque vous aviez voulu lancer le processus d’installation. Rien de compliqué ne vous attend à ce niveau, écrivez ce qu’il faut selon les exigences de votre hébergeur. Il décide de la structure et du contenu de la page sur laquelle vous êtes.
  • Identifiant. Il s’agit du nom par lequel vous allez vous connecter. C’est par cet identifiant que vous allez accéder à la base de données de votre site. C’est en quelque sorte le signe qui vous permet de dire que c’est vous lorsque vous toquez à la porte de votre site. Vous devez donc y réfléchir à deux fois avant de mettre un nom fantaisiste. Ce sera toujours du travail de trop pour changer l’identifiant plus tard. Contentez-vous d’être responsable, mieux raisonnable.
  • Mot de passe. C’est simplement votre mot de passe. Vous devez remplir cette partie en prenant soin de ne pas oublier après l’élément employé. Il est question de la clé de votre site. Le processus de récupération pourrait vous fatiguer après. Prière ne pas faire de fausses manipulations.
  • Adresse de la base de données. La plupart du temps, vous n’aurez qu’à mettre « localhost ». Il arrive que cela varie. C’est en lien avec l’hébergeur que vous avez choisi. Vous aurez ce qu’il faut en le contactant.
  • Préfixe de table. Pour plus de sécurité, ne laissez pas le préfixe par défaut. Cela risque de ne pas être toujours bénéfique. Si votre intention est de créer plusieurs sites par la suite, prenez soin de choisir le préfixe en conséquence.

La mise en forme de l’espace

À partir de l’instant où vous avez passé l’étape précédente, vous devez maintenant meubler le domaine, l’espace qui est le vôtre.

Le choix du thème

Commencez par là. C’est bien plus simple pour vous. Il va y avoir face à vous un écran comportant un menu. Juste au-dessus de la liste faite verticalement, il y a l’inscription « tableau de bord ». Allez à ce niveau pour mettre votre touche personnelle au site. Cela passe par le volet « apparences ». Vous allez vous retrouver avec une autre liste. Cliquez sur thème et choisissez selon votre goût et votre cible ce qui vous plait.

Personnalisation du site

Vous pouvez également en profiter pour personnaliser votre site en y faisant quelques modifications relatives à vos appréciations, à ce que vous aimez et ce qui vous charme. Vous avez le choix. Tout dépend de l’utilisation que vous voulez faire du site et les personnes que vous voulez attirer. Généralement, tout est dans le raffinement pour les marques de vêtements, le rangement pour les bureaucrates, l’esthétique pour les maisons de décoration. Bref, vous faites selon votre potentiel public.

L’étape de structuration du site

À ce stade, vous avez à faire des publications de base qui tiennent lieu de statuts et règlements de votre site, même ce n’en sont pas. La plus petite portion de texte est à penser, à analyser avant publication. Vous êtes en train de mettre la vitrine interne de votre site. Les pages web sont en train de naître. Vous pouvez solliciter de l’aide comme il vous est également offert le choix de faire la rédaction vous-mêmes, c’est également de l’économie. Allez sur « articles » et « ajouter ». L’espace de création de pages va vous apparaître.

En cliquant sur pages, vous avez choisi l’option d’ajuster l’organisation des pages à votre style et à votre rythme. Cela témoigne de l’aspect rangé de votre site. Vous pouvez tout mettre ensemble ou mettre plus d’ordre en classant les fichiers par catégorie standard ou catégorie personnalisée. Votre site ne doit pas vous faire perdre de vue votre cible première. Prenez-vous en compte, mais n’oubliez pas de mettre à l’aise le visiteur, quel qu’il soit.

L’étape de mise en place des accessoires

Pour booster votre site, les plug-ins vous seront d’un grand secours. Il s’agit d’éléments d’installations de nouvelles fonctionnalités. Vous avez besoin spécifiquement de tel ou tel mouvement sur votre site. Vous voulez juste régler quelques petits détails sur le compte, ces facilitateurs de personnalisation peuvent vous aider à le faire.

Les plug-ins

  • Le jetpack: grâce à ce plugiciel, vous avez la possibilité d’insérer en bas de tous vos articles des notes ou des images, selon la nécessité du moment. Il vous est offert gratuitement et est simple d’utilisation. Tous les articles associés peuvent vous être proposés.
  • Elementor Pro: c’est un autre plug-in capable de vous donner un accès illimité pour la création d’un site. Il est en mesure de vous aider dans la gestion des bases de votre site. Ainsi, lorsque vous aurez un souci, vous n’aurez qu’à consulter ses paramètres pour vous sortir d’affaires.
  • Biblio: Il n’est pas en phase avec l’utilisation des algorithmes non malléables. Plus votre site évolue plus biblio apprend de nouvelles choses. C’est un élément qui se met à jour selon les circonstances et le contexte. C’est une intelligence susceptible d’analyser à la demande la performance de vos articles.             Vous avez l’opportunité d’avoir un retour ou un feed-back si vous l’installez sur votre site WordPress.
  • Related Post: avec lui, la mise en cache aisée de vos données est garantie. Il vous promet des performances dans le domaine de la modification des articles associés. Avec lui, vous avez des alternatives en matière de Shortcode et de Widgets
  • YARPP: Yet Another Related Post Plugin est une carte d’accès à vos publications similaires. Il les affiche comme vignettes ou listes et opère avec toutes les sortes d’articles, de pages et de post.

Vulgariser votre site

Vous devez maintenant penser à comment mettre votre site dans la tête et dans l’esprit des gens. Les différentes options que vous proposez et les services que vous offrez ne doivent pas être inconnus du plus grand public. Les plug-ins sont encore là pour vous aider. Vous aurez l’embarras du choix. Mais avant de choisir, prenez soin de vous informer pour ne pas vous abonner à des plug-ins qui ne feront que vous ralentir dans la réalisation de vos projets.

La performance

Pour optimiser les différentes options de votre site, l’essentiel du travail se trouve dans la personnalisation des paramètres. Ainsi, à force de faire le tri et de suivre un planning bien établi, vous serez à même tout en gardant votre objectif  premier en tête de faire de votre site une plateforme incontournable. Dès que vous avez en poche un certain public, un certain nombre de personnes qui vous suivent, vous avez l’obligation de résultat.

La permanence sur le site

Le plus difficile à faire est de tenir dans le temps virtuellement. Vous êtes dans la vraie vie, mais vous avez aussi un terrain virtuel à entretenir et à sauvegarder. Le gros du travail est dans la pertinence des articles que vous publiez et dans le nombre de personnes que vous intéressez. Le résultat est en adéquation dans tous les cas avec la qualité de vos publications. Si vous usez mal de vos compétences, vous perdrez votre aura et plus aucune possibilité de progression ne pourrait vous être offerte. D’où la nécessité pour vous de rester constant au minimum, si aller plus loin ne vous est pas possible.

Vous avez réussi. C’est fait. Vous avez votre site et pourrez en faire ce que bon vous semble. Ne négligez jamais les commentaires possibles n’importe où sur quelque publication que ce soit provenant de votre site. C’est au prix de l’effort que le chemin parcouru pour la création d’un site est bien aisé. Vos produits s’écouleront plus facilement et vos services vont être sollicités par de grandes maisons.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here