La traduction de votre site Web dans d’autres langues portera presque toujours ses fruits. C’est l’une des méthodes les plus rentables pour étendre votre portée et pénétrer de nouveaux marchés. Mais cela ne signifie pas que vous pouvez simplement copier et coller votre contenu dans Google Traduction et espérer obtenir un site Web entièrement formé et fonctionnel dans une autre langue à l’autre bout…

La traduction de sites Web multilingues exige une planification et une attention minutieuses si vous voulez que votre site fasse passer votre message à votre nouveau public aussi efficacement qu’à votre public actuel. Mais aussi, elle exige quelque chose de plus qu’une traduction directe : elle nécessite la localisation du site Web.

Bon nombre des conseils les plus importants en matière de traduction de sites Web comportent des aspects de localisation. Parce que la traduction directe à elle seule ne suffit pas à faire le travail. Pensez-y :

1) Tenir compte des différences fondamentales entre les langues

Commençons par quelque chose de relativement simple :

Lorsque vous traduisez le contenu de votre site Web dans une autre langue, il occupera très certainement un espace différent à l’écran. Si vous traduisez de l’anglais vers l’allemand, par exemple, vous pourriez constater une expansion de l’ordre de 20 à 30 %, en fonction de ce que vous essayez de dire. En revanche, si vous traduisez en japonais, vous pouvez vous attendre à ce que l’espace dont vous avez besoin soit réduit.

Cela signifie que votre site Web nouvellement traduit devra être formaté avec soin. Cela se remarque particulièrement dans les barres de navigation et autres éléments limités. Assurez-vous donc que votre site Web sera configuré pour gérer de tels changements.

D’autres aspects fondamentaux de la traduction multilingue doivent également être pris en compte, comme le fait de savoir si votre langue cible :

– Est lue de gauche à droite ou de droite à gauche

– Accepte les majuscules, l’italique ou d’autres méthodes que vous auriez pu utiliser pour mettre en évidence des mots ou des passages particuliers

La manière dont vous allez accommoder ou traiter ces questions doit être planifiée à l’avance.

2) Ne vous fiez pas à la traduction automatique – faites appel à des professionnels

La traduction automatique a progressé à pas de géant ces dernières années, mais aucune machine ne peut vraiment rivaliser avec un traducteur humain professionnel, surtout lorsqu’il s’agit de localiser correctement un texte. Si vous ne disposez pas de l’expertise interne nécessaire pour traduire dans votre langue cible, il est temps de rechercher un prestataire de services linguistiques approprié.

Dans d’autres langues plus rares, le sens de la traduction sera de plus en plus mauvais lorsque vous utilisez un traducteur automatique. Pour traduire une page web du danois au français, rien de tel que de faire appel à un traducteur danois français spécialisé.

Il existe de nombreux exemples de mauvaises traductions et de traductions erronées qui ont fait trébucher les plus grands noms du monde des affaires lorsqu’ils ont tenté – et échoué – à pénétrer de nouveaux marchés. L’un des exemples les plus tristement célèbres est la mauvaise traduction par HSBC de son slogan « Assumez rien », qui est devenu « Ne faites rien » dans certaines parties du monde, ce qui n’est pas le plus motivant des slogans. La réparation des dommages aurait coûté à la société environ 10 millions de dollars.

De nos jours, il existe de nombreuses sociétés de traduction qui proposent des services évolutifs pouvant répondre à des budgets même limités. Chez Ellipse World par exemple, ils fournissent toujours un devis gratuit – vous ne dépensez donc rien pour savoir combien coûtera la traduction de votre site Web dans une certaine langue.

3) Soyez précis avec ce que vous traduisez – et pourquoi

Les contenus tels que les messages d’entreprise, les descriptions de produits et la stratégie de marque devront généralement être traduits dans toutes les options linguistiques que vous proposez sur votre site Web.

Mais toutes les pages ne devront pas être traduites dans toutes les langues cibles. Voici quelques exemples de contenu susceptible d’être localisé et différent pour les différents marchés :

  • Les communiqués de presse locaux
  • Informations juridiques
  • Événements ou offres régionaux
  • Options locales d’assistance à la clientèle

Des indications sur la façon de se rendre à votre agence locale – parfois, inclure les attractions locales, les parkings et les options de transport public peut être très utile en termes de conversion.

Ce contenu régional ou spécifique au marché ne s’appliquera pas à tous les publics et vous coûtera de l’argent tout en n’apportant rien de pertinent si vous le faites traduire dans toutes les versions linguistiques de votre site. Cela sera bien sûr différent pour vous selon que votre entreprise a des succursales locales dans chaque région ou marché, ou que vous avez une installation internationale uniquement en ligne.

La création d’objectifs pour votre site Web multilingue en fonction de la structure de votre entreprise est essentielle pour vous assurer que vous offrez des fonctionnalités utiles à vos utilisateurs, ainsi que pour bien cibler vos dépenses.